ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Un système portique pour le contrôle de la santé
Ce dispositif assure le contrôle du respect des critères de sécurité tels que la détection de la température, la distanciation physique et l’adoption de dispositifs de protection individuelle dans différents espaces. Source : Antares Vision
Ce dispositif assure le contrôle du respect des critères de sécurité tels que la détection de la température, la distanciation physique et l’adoption de dispositifs de protection individuelle dans différents espaces.
Source : Antares Vision

Conçu et développé par Antares Vision, spécialiste des systèmes d’inspection et de vision, en collaboration avec Vigilate, une société spécialisée dans le secteur de la sécurité, TrackMyHealth est un portail de contrôle adaptable. Cette solution modulaire et évolutive peut être intégrée aux systèmes de surveillance et de contrôle existants destinés aux différents types d’activités (entreprises, banques, établissements publics, grands centres commerciaux) ainsi qu’aux espaces publics tels que les centres d’exposition, gares et aéroports. Le dispositif assure le contrôle du respect des critères de sécurité tels que la détection de la température, la distanciation physique et l’adoption de dispositifs de protection individuelle dans différents espaces. TrackMyHealth vérifie la température corporelle avec une précision de +/- 0,3°C, compte le flux des personnes avec la capacité de gérer automatiquement le nombre d’entrées et de sortie tout en les distinguant en fonction de la température corporelle, détecte la présence ou l’absence d’un masque facial, vérifie toute file d’attente sur le portail d’entrée, contrôle le maintien des distances. Le système génère automatiquement des signaux d’alarme en cas de comportements anormaux. Il fournit une grande quantité de données consultables grâce à un outil d’enregistrement des données.
www.antaresvision.com

MICRONORA
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°153
Septembre 2020
En couverture : 
Durement frappée par la crise du coronavirus, l’industrie microtechnique reprend ses activités et les organisateurs du salon Micronora ont décidé de les aider dans leurs efforts en organisant du 22 au 25 septembre 2020 une édition digitale : e·micronora. Avec cet événement 100 % virtuel, Micronora souhaite ainsi accompagner et soutenir les industriels dans la reprise de leur activité, maintenir la visibilité de ses exposants, communiquer sur les technologies et les innovations dans le domaine microtechnique, faciliter les échanges et la découverte de nouvelles solutions.
En couverture :
Durement frappée par la crise du coronavirus, l’industrie microtechnique reprend ses activités et les organisateurs du salon Micronora ont décidé de les aider dans leurs efforts en organisant du 22 au 25 septembre 2020 une édition digitale : e·micronora. Avec cet événement 100 % virtuel, Micronora souhaite ainsi accompagner et soutenir les industriels dans la reprise de leur activité, maintenir la visibilité de ses exposants, communiquer sur les technologies et les innovations dans le domaine microtechnique, faciliter les échanges et la découverte de nouvelles solutions.

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

E·MICRONORA
INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Des interfaces homme-machine intelligentes

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Soudage laser de métaux hybrides

DOSSIER
Les nouveaux défis de la fabrication médicale

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Henri Morel, Président de la Fédération des Industries Mécaniques (FIM)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF