ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Pour les fabrications de haute précision
La fonction "chevauchement adouci" du système de programmation hyperMill permet de masquer les transitions entre deux surfaces. Source : Open Mind
La fonction "chevauchement adouci" du système de programmation hyperMill permet de masquer les transitions entre deux surfaces.
Source : Open Mind

La nouvelle suite CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) hyperMill d’Open Mind dispose dans sa version standard de nombreuses stratégies pour l’usinage de haute précision. Cette solution permet d’obtenir des tolérances de l’ordre du micromètre (μm) et des surfaces extrêmement lisses. Ainsi, les phases de reprise comme le polissage ne sont souvent plus nécessaires. L’option "Mode précision surface" garantit une hausse de la qualité des surfaces usinées. Le calcul des trajets d’outil a lieu sur les surfaces réelles et non sur un modèle de calcul. L’usinage de surface haute précision est également assuré par la fonction "chevauchement adouci", qui consiste à masquer les zones de transition entres les surfaces. Dans la zone de chevauchement, la trajectoire optimisée de l’outil assure une transition parfaite et imperceptible avec la surface adjacente. Les résultats du fraisage sur les arêtes des pièces sont améliorés grâce à la fonction "extension automatique de surfaces". Il est ainsi possible d’étendre en périphérie les surfaces de fraisage sélectionnées dès la programmation. Le fait qu’il ne faille plus passer par le système CAO pour effectuer ces modifications simplifie sensiblement la programmation.

www.openmind-tech.com

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°152
Mai 2020
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot. Source : Meltio
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot.
Source : Meltio

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Roland Bailly, maître des applications ultra-précises

USINE DU FUTUR
Des défis et des solutions

DOSSIER
Les exploits de la fabrication additive

FOCUS ENTREPRISE
Meusburger, maître de l’outillage standard

RENDEZ-VOUS BTOB
Micro nano event

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Philipe Lutz, directeur du département AS2M (Institut FEMTO-ST)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF