ROLAND BAILLY
ROLAND BAILLY
Pour des applications d’imagerie et de spectroscopie exigeantes
Le laser ultra-bref Chameleon Discovery NX est adapté à la microscopie multi-photonique et à la spectroscopie ultrarapide. Source : Coherent
Le laser ultra-bref Chameleon Discovery NX est adapté à la microscopie multi-photonique et à la spectroscopie ultrarapide.
Source : Coherent

Mis au point par Coherent, le laser femtosecondes à sortie double Chameleon Discovery NX offre une excitation in vivo en profondeur des sondes fluorescentes les plus connues, mais également une plage de pré-compensation de dispersion étendue. Ce qui garantit les impulsions les plus courtes sur le plan d’échantillonnage pour de nombreuses configurations de microscopies. Des caractéristiques adaptées à des applications exigeantes de spectroscopie et d’imagerie à deux photons. Comme par exemple, l’imagerie des tissus vivants en neuroscience et d’autres applications intra-vitales. La durée d’impulsion courte est essentielle pour des images à fort contraste et luminosité et elle est obtenue grâce à un pré-compensateur de délai de dispersion de groupe (GDD) avec une plage dynamique améliorée. On évite ainsi l’étirement indésirable des impulsions, même dans les configurations de microscope à champ large utilisant des objectifs hautement réfractifs. Le Chameleon Discovery NX offre un réglage en longueur d’onde de 660 nm à 1320 nm, avec une sortie faisceau simultanée à longueur d’onde fixe à 1040 nm.
https://fr.coherent.com/lasers/laser/chameleon-discovery-nx

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°152
Mai 2020
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot. Source : Meltio
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot.
Source : Meltio

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Roland Bailly, maître des applications ultra-précises

USINE DU FUTUR
Des défis et des solutions

DOSSIER
Les exploits de la fabrication additive

FOCUS ENTREPRISE
Meusburger, maître de l’outillage standard

RENDEZ-VOUS BTOB
Micro nano event

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Philipe Lutz, directeur du département AS2M (Institut FEMTO-ST)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF