MICRONORA
MICRONORA
Le formidable potentiel des lasers
Exemple de marquage noir dans l’industrie médicale avec une installation dotée de lasers ultracourts. Source : Coherent Rofin
Exemple de marquage noir dans l’industrie médicale avec une installation dotée de lasers ultracourts.
Source : Coherent Rofin

Très prisées dans les applications microtechniques, les sources laser, dont les femto et picoseconde tiennent la tête de l’affiche, offrent de nombreux avantages aux différents industriels qui les utilisent. Exemple : l’industrie médicale qui fait appel de plus en plus souvent aux lasers pour respecter des impératifs de production draconiens.

Plusieurs fabricants de sources ou de machines, des exposants au salon Micronora comme Amplitude, Coherent Rofin, Femto-ST, Irepa Laser, Jenoptik, Lasea, Laser Cheval et bien d’autres (dont certains ont été distingués avec un Micron d’Or pour leurs produits innovants) rivalisent d’imagination pour répondre à l’intérêt croissant des utilisateurs pour ces solutions.

Confrontés à la miniaturisation toujours plus poussée de leurs produits, ces derniers cherchent aussi des moyens capables de s’attaquer à des alliages, des céramiques ou des polymères difficiles voire impossible à traiter sans endommagement. Les lasers ultracourts constituent ainsi une solution privilégiée pour découper, percer ou fabriquer la quasi-totalité des matériaux, avec une précision de l’ordre du micromètre et sans aucune influence thermique sur leur structure. Ce qui permet d’assurer des fabrications complexes et de réduire à zéro voire au strict minimum les post-traitements.

Spécialiste reconnu de ce type de lasers, Coherent Rofin propose par exemple, plusieurs solutions (StarPico, PowerLine Pico, X-Lase) qui répondent à ces impératifs. Sa source StarFemto FX offre une énergie de pulsation stable qui peut atteindre les 200 µJ avec une puissance de crête de 660 MW. Avec 300 fs et 10 ps, ce laser couvre la totalité du régime de pulsation des lasers femto et picosecondes. Résultat : il peut traiter la quasi-totalité des matériaux. La précision et la qualité du processus de fabrication assurée par les lasers ultracourts, qui peuvent travailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, répond à de nouveaux besoins dans l’électronique ou le médical ainsi que dans la mise au point de solutions microtechniques pour d’autres domaines industriels.

Les lasers sont indispensables également dans les applications métrologiques et les utilisateurs trouveront une réponse exhaustive et adaptée à leurs besoins de fabrication ainsi que de contrôle-mesure en participant à deux manifestations importantes. Le Club Laser & Procédés (CLP) organisera les 25 et 26 septembre 2019 à Colmar-Grand Est des conférences et une exposition consacrées aux Procédés laser pour l’industrie. Les dernières innovations dans ce domaine seront présentées par des experts reconnus qui traiteront des sujets comme le soudage laser, les micro-applications, la fabrication additive, le contrôle de procédés, etc. Le Collège Français de Métrologie invite quant à lui, les industriels intéressés au 19e Congrès international de métrologie qui aura lieu du 24 au 26 septembre 2019 à Paris. Des opportunités à ne pas manquer…

MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°152
Mai 2020
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot. Source : Meltio
En couverture :
La fabrication additive (FA) fait ses preuves dans la recherche ainsi que dans de nombreux domaines industriels. Il lui reste à faire néanmoins, de nombreux progrès pour améliorer la qualité des pièces et la productivité des machines. Quant aux coûts, de nouveaux systèmes, commercialisés pour moins de 100 000 euros, mettent la fabrication additive métallique à la portée des PME. Ici des pièces produites avec la solution du constructeur espagnol Meltio qui s’installe sur une machine-outil ou un robot.
Source : Meltio

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Roland Bailly, maître des applications ultra-précises

USINE DU FUTUR
Des défis et des solutions

DOSSIER
Les exploits de la fabrication additive

FOCUS ENTREPRISE
Meusburger, maître de l’outillage standard

RENDEZ-VOUS BTOB
Micro nano event

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Philipe Lutz, directeur du département AS2M (Institut FEMTO-ST)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF