REALMECA
REALMECA
Faciliter la création des jumeaux numériques
Membre fondateur du Digital Twin Consortium, Ansys veut jouer un rôle majeur dans la définition de nouveaux standards et contribuera à la création d’une terminologie unique afin de faciliter l’adoption des jumeaux numériques. Source : Ansys
Membre fondateur du Digital Twin Consortium, Ansys veut jouer un rôle majeur dans la définition de nouveaux standards et contribuera à la création d’une terminologie unique afin de faciliter l’adoption des jumeaux numériques.
Source : Ansys

Modèles virtuels d’un processus, d’un produit ou d’un service permettant l’analyse des données et la surveillance du système via des simulations, les jumeaux numériques ont une valeur inestimable pour les entreprises. Ils les aident à surveiller les besoins de maintenance, la durabilité, l’efficacité et les performances afin de générer des informations prédictives et exploitables.
Toutefois, l’absence de normes et d’une terminologie commune rend l’adoption des jumeaux numériques complexe pour de nombreuses entreprises. Spécialisé dans la simulation numérique, Ansys rejoint Microsoft, Dell et Lendlease au sein du comité directeur du Digital Twin Consortium. Objectif : améliorer et accélérer l’adoption du jumeau numérique. Ce consortium représente un écosystème d’entreprises internationales pionnières qui influent sur le développement, les usages et les standards en matière de jumeaux numériques. En tant que membre fondateur du consortium, Ansys jouera un rôle majeur dans la définition de nouveaux standards et contribuera à la création d’une terminologie unique afin de faciliter l’adoption des jumeaux numériques. Cela permettra d’accélérer l’implémentation de cette technologie au sein d’un vaste écosystème d’entreprises, dans des secteurs comme l’aérospatiale, la défense, l’industrie manufacturière, l’énergie, etc.
www.ansys.com

SUR LE MÊME SUJET
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
MARCO
DERNIER NUMÉRO PARU
Micronora informations N°153
Septembre 2020
En couverture : 
Durement frappée par la crise du coronavirus, l’industrie microtechnique reprend ses activités et les organisateurs du salon Micronora ont décidé de les aider dans leurs efforts en organisant du 22 au 25 septembre 2020 une édition digitale : e·micronora. Avec cet événement 100 % virtuel, Micronora souhaite ainsi accompagner et soutenir les industriels dans la reprise de leur activité, maintenir la visibilité de ses exposants, communiquer sur les technologies et les innovations dans le domaine microtechnique, faciliter les échanges et la découverte de nouvelles solutions.
En couverture :
Durement frappée par la crise du coronavirus, l’industrie microtechnique reprend ses activités et les organisateurs du salon Micronora ont décidé de les aider dans leurs efforts en organisant du 22 au 25 septembre 2020 une édition digitale : e·micronora. Avec cet événement 100 % virtuel, Micronora souhaite ainsi accompagner et soutenir les industriels dans la reprise de leur activité, maintenir la visibilité de ses exposants, communiquer sur les technologies et les innovations dans le domaine microtechnique, faciliter les échanges et la découverte de nouvelles solutions.

ON EN PARLE
Les micro-news de l’industrie

E·MICRONORA
INNOVATION
Un marché, une idée, un produit
Des interfaces homme-machine intelligentes

PRODUCTION
Un procédé sous la loupe
Soudage laser de métaux hybrides

DOSSIER
Les nouveaux défis de la fabrication médicale

R&D, PRODUITS ET SOUS-TRAITANCE
L’ENTRETIEN DE MICRONORA
Henri Morel, Président de la Fédération des Industries Mécaniques (FIM)

LISTE DES ANNONCEURS

VOIR CE NUMÉRO EN PDF